L’information sur la vitamine B12 est une priorité pour la Société végane française depuis sa fondation en 2010. Ses travaux auprès de l’ANSES puis de la DGS et du PNNS, ainsi que du tissu associatif animaliste et entrepreneurial végane, ont entraîné des progrès institutionnels notables, mais qui peinent à être connus des professionnels de la santé et des populations concernées. Les réseaux sociaux étaient encore particulièrement propices à une désinformation endémique, raison pour laquelle un groupe Facebook intitulé « Vive la B12 ! » a été créé le 3 juin 2014. C’est devenu un mouvement de réforme.

Au-delà de l’encouragement à participer à l’étude Nutrinet-Santé, pour l’élaboration d’un PNNS adapté aux personnes qui font le choix d’une alimentation végétale, un effort soutenu a permis d’accueillir les questions sur la vitamine B12, ainsi que les témoignages éducatifs dans l’intérêt général. L’ensemble des sujets qui touchent au véganisme sont traités selon des règles très strictes concernant la politesse élémentaire des échanges et le respect des valeurs véganes. Les informations erronées qui circulent sont régulièrement identifiées et trouvent des réfutations étayées.

L’administration de ce groupe public est végane, et exige systématiquement l’absence totale de revenu lié à la vitamine B12. Les connaissances institutionnelles françaises et internationales sont retransmises en toute transparence avec, pour effet, d’avoir permis à de très nombreuses personnes d’identifier leur carence en vitamine B12 et d’y remédier. Chaque cas est imputable à de mauvaises sources d’information. Sans jamais prétendre se substituer au suivi médical effectué par des professionnels de la santé diplômés, les meilleures pratiques que nous retransmettons en français aideront à combler le déficit de formation adéquate en matière de nutrition végétale dans l’ensemble des cursus.

Précisons que les très faibles marges de la boutique en ligne de la Société végane française sont entièrement réutilisées pour le programme d’accès à la vitamine B12 pour les personnes véganes qui rencontrent des difficultés financières, ou qui ont développé une carence. L’association éthique est non lucrative (loi 1901) et ses membres sont exclusivement bénévoles.

Ce site est le fruit d’une expérience dans l’accompagnement pédagogique adapté aux personnes qui se sont lancées dans les alimentations végétales sans avoir été correctement informées. Par prosélytisme, la nécessaire complémentation en vitamine B12 est encore trop souvent passée sous silence au mépris de l’éthique la plus élémentaire et de la protection de la santé des individus. Les conséquences sont systématiquement contre-productives pour le développement du véganisme : une personne végane en mauvaise santé ne fait aucun bien aux animaux.

Plusieurs années de travail et de sensibilisation des autorités sanitaires françaises et internationales ainsi que des populations concernées nous laissent enfin espérer un développement en toute sécurité. La sécurité des personnes est une priorité afin que nos efforts puissent ne porter que sur la mise en œuvre et la proposition de solutions qui permettent de mettre fin à l’exploitation des animaux.